Farewell Gord.

IMG_3233

 

 

Note: j’ai écris ce texte en août 2016 à la suite du concert ultime des Hip. En cette journée funeste du 18 octobre 2017 où on apprend le décès de son leader charismatique, je le rediffuse. Entre 2 tounes jouées dans le piton. Entre 2 renifles d’ugly cry dans mon auto. Merci à Terri DiMonte de CHOM fm d’avoir si gracieusement accompagné les fans de Gord Downie en deuil ce matin. Nous sommes plusieurs à avoir beaucoup de peine. 

 

 

J’écris déjà ce texte. Comme pour contrer la mort. Ou pour célébrer des moments trop rares, soit ceux d’une communion de coeurs.

Je n’attendrai pas l’annonce du dernier battement de celui de Gord Downie, ce prince fou qui grogne sa rage dans ses chansons, pour le publier.  Lire la suite

Jongler avec moins de balles.

jongler_avec_trop_de_balles_good

Aux prises avec une « to do » list de 46 pieds de long, j’en échappe souvent. Même si j’aime ça faire des listes, pour le plaisir d’y aller de mon crayon fluo une fois la tâche réalisée, les éléments s’y additionnent et à une liste de vacances, s’ajoute une autre de recettes, de projets, de courriels à répondre, de rendez-vous à prendre.

J’ai l’impression d’avoir une prise sur les choses. De stopper leur fuite express dans le temps. Lire la suite