Parce que c’est vendredi

 

Une semaine déjà qu’on se connait, que j’ai lancé cet objet créatif tout en mots, comme une balle de neige dans un terrain vague, sans en attendre une en retour. Et pourtant, j’en reçois beaucoup. Des retours de vous en forme de tapes dans le dos, de messages privés pleins de 🙂 et de pouces en l’air. Des retours de bines sur l’épaule, des retweets, des likes. Merci.

Mon chandail en paillettes miroite sur l’écran, mon thé refroidit dans sa tasse transparente, trop de choses à faire entre les gorgées. Grosse semaine au bureau, mes réseaux chaque jour surchargés de bouleversements de toutes natures. Ça draine non?

Un peu de douceur, ça vous tente-tu?

Voici pour jeter un brin de tendresse et beaucoup de beau sur votre vendredi.

Le dernier né de l’ami Simon, marathonien des histoires tendres pour petits et grands. À lire en regardant à travers une paille pour prolonger le plaisir.  Florence et Léon, illustrations de Delphie Côté-Lacroix

L’onguent guérisseur de Mélia a sauvé mon coeur de maman et la peau de mon mini en ces temps de varicelle. C’est fait avec amour chez nous, ça sent bon, j’aime.

Seront remis les 6e Prix Jeunesse des libraires ce mardi 23 février! En quête de suggestions lecture?  Voici les finalistes dans la catégorie 12-17 ans. N’ayez crainte, personne ne vous jugera si vous n’êtes pas le lecteur cible…parole de porte-parole!

Cette folie-là… Cette voix-là, sa touche délicate au piano dans un Moment parfait qui m’a brouillé le regard ce matin. Philippe Katerine tombe à point avec le premier extrait de son 10e album, à paraître en avril prochain. 2 minutes de pause, prenez-le temps.

Cultivez les moments parfaits  x

 

 

Nananes du samedi

Soleil d’hiver frisquet, voici pour vous réchauffer!

Parce qu’il y a pas juste Minecraft et Angry Birds qu’on peut installer sur les tablettes pour nos petiots, voici une appli trop chouette avec la voix et les dessins poétiques d’Olivier Morin. Pougne,  3 ans et +            Go go les petits doigts!

 

Si vous l’avez loupé à la radio hier, voici l’élan d’un coeur vintage qui fera peut-être du bien à certains d’entre-vous en cette veille de St-Val.

Vu récemment, un docu fascinant autant que troublant, à voir sur Netflix et facilement ailleurs : The Queen of Versailles.  Rassurez-vous, je n’aspire pas à autant de rococo…

Un p’tit quickie pour ma gang de la Rive-Sud, c’est cette fin de semaine! 

Collez-vous x

 

 

 

 

Blue Skies

Fan de blues je suis. Dans les insouciantes années de ma vingtaine, j’ai passé plusieurs soirées devant la scène Blues du Festival international de Jazz de Montréal. Ces soirées où l’heure n’importe plus, où le compteur de la gardienne n’est pas en marche puisqu’enfants à garder, il n’y a pas encore. Où on suit la foule, sans destination fixe, se laissant porter au gré des notes et des échos de toutes sortes. Quelques dollars en poche pour une ale un peu trop chère, qu’on boira à petites gorgées. Coup de blues ici.  Lire la suite

On aurait dit

Esprit vintage pour cet album publié chez Comme des Géants au charme suranné via les illustrations de Gérard Dubois. Texte d’André Marois.

2 petits garçons laissent aller leur imaginaire, s’inventent une histoire de guerriers et foutent le bordel dans la maison alors que maman est dehors au jardin. Pour ces petits sans-peur, tous les débordements sont permis, jusqu’à l’arrivée de leur pire ennemie…

-Après, on escaladerait une montagne pour surveiller la plaine.

-On n’aurait même pas le vertige.

Beau livre sur l’infini pouvoir de l’imagination qu’on a jamais fini d’explorer.

Dès 4 ans.

Toto veut la pomme

 

Toto!

 

Gros coup de cœur des libraires, des parents et des tout petits!

Histoire toute simple de Toto, un ver qui ne manque ni d’imagination ni de courage, qui cherche par tous les moyens à s’approprier une pomme.

Coloré, rigolo, texte court et rythmé. Illustrations vives. Un récit qui fait beaucoup rire les enfants comme les grands.

Dès 2 ans.

Comme des géants, septembre 2015

 

J’sus sûr que c’t’un piège…

Jacques.

Il est celui qui se cache derrière son ami Luc et l’encouragera à entrer en guerre hivernale.

Il mange des coups, affronte avec courage les épreuves. Ne craint ni le froid ni la morve au nez.

Grand petit leader, sa tuque tricolore réchauffe sa tête de combattant.

« On va les étriper, les écarteler! On va tellement les maganer qu’ils vont crier pitié! Vive les congés! Mousse de pieds et crotte de nez! » 

30 ans plus tard, je suis Jacques. Et très fière de lui prêter ma voix!

La Guerre des Tuques 3D, au cinéma dès le 12 novembre 2015.

forfait-jacques