Parapapampam

sapin

 

Vrai que j’allais flyer au chaud sans demander mon reste de tourtière et vous laisser en plan comme des bonhommes de verglas dans le banc de neige.

Avant les grains de sable entre les orteils et la bouffée d’air dense et chaud au sortir de l’avion, descendant de celui-ci telle une Jackie O des beaux jours. Ceux où les premières dames étaient encore chapeautées et gantées, voici un quicky de suggestions douces pour gâter les petits et grands coeurs. Ou simplement, vous.

(C’est ça je disais, les grands coeurs)

Go.

L’album de reprises surprise de Safia Nolin. Mélodies enveloppantes. Vous entendrez pour la première fois les paroles de Loadé comme un gun de Lapointe (quand même pas rien)

Et trouverez même un charme nouveau à C’est zéro de Julie Masse. Faut le faire pareil. Lutine Safia.

Pour glisser dans les bas ou offrir à la dernière minute, les billets doux de l’artiste sensible qui allume de tous ses feux colorés cette page à l’occasion, Amélie Montplaisir. Vous imprimez les coupons et hop! Simple de même. Offrir du temps et des moments doux…Précieux.

Côté lecture, je redis mon coup de coeur pour cette nouvelle collection TROP adorable des Éditions Fonfon.  Des livres bonbon pour les premiers lecteurs; mon ami Simon Boulerice y est représenté par le talentueux illustrateur Guillaume Perreault.  Rire et folies au rendez-vous, parce qu’apprendre à lire, c’est pas supposé être plate. Les livres sont encore plus beaux en vrai, je vous en passe un papier.

Une belle découverte de mon année; Bangarang qui font des produits faits ici inspirés par le positif. Des chandails, des boîtes de cartes à piger chaque jour, des sacs de coton… Qualité, sourire, mission honorable, tout y est. Gros gros coup de coeur!

Encore au rayon papier… le magnifique album de Noël de Linda Bailey et Geneviève Godbout sur l’enfance du Père Noël. Quand le Père Noël était petit chez Scholastic. Même pas besoin d’être un enfant pour l’aimer.

Toujours chez Scholastic, le très bel album écrit par l’astronaute canadien Chris Hadfield; Plus noir que la nuit. Pour apprivoiser l’enchantement que peut avoir la noirceur et en apprendre plus sur cet homme qui a vécu dans les étoiles.

Un Noël sans gin pour se réchauffer n’en est pas tout à fait un. Y a de quoi d’un peu spécial parce que mes 2 gin prefs sont distillés dans mes 2 villes d’adoption.

le St-Laurent à Rimouski

et le Piger Henricus Réduit des Subversifs, à Longueuil.

Si ça, ça vous réchauffe pas, venez me rejoindre à Punta!

Ça ressemble à ça pour un clin d’oeil chaleureux avant de décoller et essayer de faire rentrer trop de choses dans pas assez d’espace à roulettes.

Je vous le souhaite en forme de gâteau aux fruits, je vous le souhaite pétillant et stress free (ça se peux-tu ça un Noël stress free?)

Je vous le souhaite casse-tête (le jeu pas le trouble)

je vous le souhaite en combines et bas de laine, en déjeuner aux pains fourrés et souper aux crêpes.

Essayez donc le pas de routine en passant voir?

Bises frettes

Mademoiselle Cath

xx

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s