Reconnaître (ou Être reconnaissant)

sablier2

Inspiration profonde. Expiration en forme de ouf; Grosse semaine au bureau.

Vous savez, de celles où les grains dorés filent dans le sablier comme s’il était troué? Qu’on ne pouvait jamais le mettre en marche arrière, le reseter, le retourner?  Une semaine où on a l’impression de courir un marathon en babouches AVEC le sablier troué dans les mains?

Une semaine comme suspendue dans le temps, où tout va si vite qu’on dirait qu’il ne passe pas. Ou plutôt oui, il flye devant nos yeux comme une Formule 1 nous laissant dans un mirage poussiéreux fleurant l’essence. Une semaine comme un flash.

Mais fichue de belle semaine pareil. Une gratifiante, une où je me sens sur mon x. Une où je mesure le poids des efforts et de l’expérience.

Tous les jours des bines sur l’épaule, des rires,  des regards bienveillants, des « bravo fille!« , « vous êtes bonnes, vous êtes belles! » « T’es partout, c’est ben le fun ».

De toutes les valeurs que je pourrais transmettre à mes enfants, une demeure en tête de liste et je crois qu’elle peut entraîner toutes les autres de façon naturelle dans son sillage: la reconnaissance.

Enfant excessivement timide (oui je sais, dur à croire vu mon choix de carrière,  j’y revendrai) je souffrais intérieurement des demandes de mes parents pour dire merci à tout un chacun. Merci pour les cartes de voeux avec une plus value monétaire, merci d’être venue à ma fête, merci pour le cadeau, merci pour l’accueil chez vous pour un après-midi de jeu…. merci merci. Tout cela dit avec ma petite voix qui peinait à se frayer un chemin vers la sortie.

Aujourd’hui, et à échelle différente, je dis merci facilement. Peut-être trop. C’est qu’on m’a appris à être reconnaissante. (merci mom! merci Pops!)  Je reconnais être choyée, gâtée, bien entourée. Je connais et reconnais ma chance. Je me sais née sous une bonne étoile, accompagnée d’un ange gardien…appelez ça comme vous voulez.

Être reconnaissant pour moi, c’est remarquer ce qui m’entoure, les gens comme les choses. Ne pas les prendre pour acquis. C’est mesurer ma chance et en être consciente.  Le respect s’y colle de façon naturelle. Reconnaissance, conscience, respect. Mes 3 amigos.

Ce matin, il fait doux et soleil. La maisonnée est calme et stand by pour une orgie de pain doré. Merci merci.

Pas de sablier aujourd’hui. On comptera les miettes en dessous de la table à la place.

Voici un échantillon de ma semaine de marathonienne 🙂

Ça s’appelle La vie n’est pas un magazine.

Et je suis pas mal fière.

Mais surtout,  reconnaissante.

Merci, bonsoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Reconnaître (ou Être reconnaissant)

  1. Je découvre votre blogue avec ravissement. J’aimais déjà la comédienne-actrice (je ne sais jamais faire la différence) ainsi que votre grand talent pour exprimer simplement les choses qui se compliquent toujours trop facilement. Mais aujourd’hui vous faites encore une note parfaite. MERCI BEAUCOUP !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s