La vie est un film triste.

1

 

Ça faisait longtemps qu’on se promettait d’y aller avec les enfants. Une de mes dernières fois datait du cégep, du temps où on se cachait dans le coffre de l’auto pour payer 2 entrées de moins. Ben oui les gars, Maman a fait ça.

J’avais amassé des infos auprès de mes amis sur les réseaux; on peut s’installer la valise ouverte face à l’écran?  Est-ce que vais cacher des gens? Comment ça marche? Je peux quitter après le premier film si on est fatigués?

Réuni des collations, acheté des chips, préparé des petits sacs de bonbons, embarqué un pot de salsa pis les fichus petits plats en plastoche Ikea desquels on n’est jamais capables de se débarrasser parce qu’ils sont donc ben utiles. Lire la suite

Le père de Superman.

1

 

Il s’appelle Claude.

Ce n’est pas un ami. En fait oui mais pas de moi. (Quand peut-on dire qu’on est amis?)

Claude est un homme, un papa, un amoureux. Pas un super héros.

Un homme.

Un collègue. Mais pas de moi non plus.

C’est un voisin.

Il habitait un petit appartement sur ma rue quand j’y ai emménagé avec mon jeune couple sans enfants il y a un peu plus de 10 ans. Lire la suite

Cuisiner des brioches.

1 (6).jpg

 

 

Sans raison apparente, mon fiston Élie a choisi l’Arabie Saoudite comme pays pour son exposé de fin d’année à l’école.  Une présentation à faire devant camarades et fratrie, de même que devant les parents qui se déplaceront en classe.

L’Arabie saoudite, la belle affaire. Déjà le drapeau du pays n’est pas une mince affaire à reproduire.  Lire la suite

Penser à Sophie.

Les Iles 2006 - 111

 

On a tous dans notre entourage, une amie, une collègue,

une voisine, une cousine,

une belle-soeur, une élève,

qui ne perd jamais son calme.

Son flegme ni son sang froid.

Quelqu’un qui ne laisse pas entendre sa voix de stentor pour ramener à l’ordre ses troupes. Qui explique doucement les choses, et les voilà qui se font. Pour qui y a jamais rien de grave.  Lire la suite